comparé à
Actuelle de Maria Barbi
le 06 décembre 2015 10:23.

Clé
Cette ligne a été supprimée.
Cemot a été supprimé. Cemot a été ajouté.
Cette ligne a été ajoutée.

Modifications (1)

Afficher l’historique de la page
Les interventions des didacticiens à EPU 2015 ont plutôt plu aux personne présentes à la rencontre, qui les ont trouvés très accessibles. Des questions intéressantes se posent à ce sujet : que fait-on des résultats issus des recherches en didactique ? Comment passer à une étape où on travaille ensemble ?

En particulier, l'intervention sur la manière d'[enseigner et utiliser les incertitudes dans la physique expérimentale (Aude Cassarieu)|http://epu2015.sciencesconf.org/conference/epu2015/pages/Aude_Caussarieu_mesure_EPU.pptx] suscite un grand intérêt. Nous avons longtemps discuté de l'opportunité d'aborder cette question dans le cadre de nos enseignements, conscients du manque de consensus que cela engendre traditionnellement. L'avis général est que l'aide d'un(e) didacticien(ne) pourrait être précieux : on pourrait programmer une action étalée sur quelques années, avec d'abord une étudie des pratiques et supports existants, mais aussi de la manière dont les étudiants apprennent (ou pas) ces concepts ; ensuite une phase de présentation des résultats et discussion, et finalement la mise en place d'une stratégie qui permettrait de coordonner les différentes UE au moins sur les trois année de licence.
Et par ailleurs : comment les incertitudes sont présentés dans les autres disciplines comme la chimie, les mathématiques, la mécanique ?