Version 19 by Yves Epelboin
on 09 janvier 2013 16:19.

compared with
Version 20 by Yves Epelboin
on 10 janvier 2013 09:28.

Key
This line was removed.
This word was removed. This word was added.
This line was added.

Changes (6)

View Page History

Les usuels papier occupent un minimum d’espace : nous avons retrouvé le dispositif de Glasgow avec un système de rayonnages, glissant sur des rails, de façon à n’ouvrir que quelques espaces de circulation à la fois entre les rayonnages. Plus de 8000m linéaires tiennent ainsi dans un espace minimum (figure 15).
{section}
{column}

!fig_15.jpg|border=1!

Figure 15. Rayonnages coulissants
{column}
{column:width=1%}
{column}
{column}

!fig_16.jpg|border=1!

Figure 16. Bornes multiservices
{column}
{section}
Le retour des livres est complètement automatisé et peut se faire 24h/24 : l’étudiant présente sa carte et, selon le cas, ceci déclenche l’ouverture de l’un des deux volets de la boite à lettres de dépôt. Le premier pour les livres réservés qui devront être remis en circulation immédiatement, le second pour ceux devant retourner dans les rayonnages ou la réserve. Le travail des magasiniers s’en trouve partout facilité.

De façon plus générale l’informatisation a été très poussée : des bornes multiservice permettent, en présentant sa carte d’étudiant ou de membre du personnel, de recharger sa carte pour payer à la cafétéria ou ailleurs, de suivre ses dépenses ou de débloquer les impressions (toutes sont payantes) ou tout autre service payant.
{section}
{column}

!fig_17.jpg|border=1!

Figure 17. Box de travail individuel
{column}
{section}
On trouve aussi toutes sortes d’espace de travail : salles de projets (une dizaine de personnes) avec ou sans ordinateurs, à l’étage une grande zone confortable silencieuse, voire même des box de travail personnels qui ressemblent furieusement à des cabines téléphoniques (figure 17) \!  
\\
{section}
{column}

!fig_18.jpg|border=1!

Figure 18. Libre service. Gill Ferrell du JISC, notre guide
{column}
{section}
On accède à la cafétéria, au rez-de-chaussée, après avoir traversé les zones bruyantes d’ordinateurs (figure 14). Celle-ci n’est pas très différente dans son agencement et sa décoration d’un self-service commercial français. On y trouve même une boutique avec des produits d’épicerie courante ou même des souvenirs (figure 18). N’oublions pas que l’université gère directement ses 800 chambres d’étudiants, à 100 m du Learning center, et que les étudiants ne trouvent aucun service, alentour, dans cette zone industrielle.
\\